G-PDR8S3N2ZG
top of page
  • Photo du rédacteurScott McGrail M.Sc. PMP

Comprendre et mettre en œuvre les recommandations de GAMP® 5 dans le développement de logiciels en tant que dispositif médical (SaMD)

Les logiciels en tant que dispositif médical, connu sous le terme Software as Medical Device (SaMD), changent la manière dont nous utilisons la technologie de la santé. Alors que ces outils numériques deviennent de plus en plus essentiels dans les soins aux patients et dans le diagnostic médical, s'assurer de leur qualité, de leur sécurité et de leur efficacité n'est pas seulement une question de respect des règles, mais aussi une question de bonne pratique. C'est ici que les recommandations de GAMP®5 de l'ISPE entrent en jeu. Ces lignes directrices sont la clé pour maintenir des standards élevés dans le développement de logiciels dans l'industrie des sciences de la vie. Elles aident à gérer les systèmes informatiques en se concentrant sur la sécurité des patients, la qualité du produit et le maintien de données précises et fiables, tout en s'assurant qu'ils sont adaptés à l'usage prévu.


Ce blog vise à fournir une exploration approfondie de comment l'application de GAMP® 5 dans le développement de SaMD assure non seulement la conformité réglementaire, mais favorise également une qualité de produit supérieure.


Comprendre les recommandations de GAMP® 5 - L'essence de GAMP® 5

GAMP est un guide de recommandations qui a marqué l'approche du développement de logiciels au sein de l'industrie des sciences de la vie en 1994, lorsque la première version a été introduite. Développé par la Société Internationale d’Ingénierie Pharmaceutique (ISPE), il est important de comprendre qu’il n’est pas obligatoire de suivre ce guide pour être conforme, car son contenu n’est ni des règles ni des lois, mais que des lignes directrices. Cependant, les recommandations qu’on y trouve fournissent un cadre structuré visant à garantir que les logiciels développés dans l'industrie des sciences de la vie soient de bonne qualité, sécuritaires et accomplissent ce pour quoi ils sont destinés.


Initialement développé pour répondre aux nombreuses avancées technologiques ainsi qu’à l’évolution des normes réglementaires, ce guide a subi plusieurs itérations au fil des ans. Chaque nouvelle édition de GAMP a été rédigé sur la base de sa version précédente, intégrant de nouvelles connaissances et en s'adaptant aux nouveaux défis. Si vous souhaitez lire nos réflexions autour de cette dernière version, cliquez ici.

La publication de nouvelles itérations ne s’aligne pas seulement avec la nature dynamique de l'innovation technologique, mais garantit également la pertinence et l’efficacité des recommandations dans la gestion des complexités du développement actuel des SaMD.


Dans l’ensemble, GAMP® 5 est essentiellement axé sur trois objectifs principaux:

  • La sécurité des patients

  • La qualité du produit

  • L'intégrité des données


L'image présente une diapositive intitulée "GAMP® 5 repose sur trois objectifs principaux", qui met en évidence les objectifs clés des logiciels dans le secteur de la santé : La sécurité des patients, la qualité des produits et l'intégrité des données.

Qu’est-ce que la sécurité des patients ?

Les recommandations concernant la sécurité des patients soulignent l'importance du bon fonctionnement et de la sûreté des solutions logicielles, car toute erreur ou problème peut avoir une incidence directe sur les soins prodigués aux patients et sur les résultats obtenus. Cela implique des tests et des vérifications rigoureuses pour s'assurer que le logiciel fait ce qu'il est censé faire dans différentes situations sans mettre les patients en danger.


Qu’est-ce que la qualité du produit ?

La qualité du produit couvre l’ensemble du cycle de la vie du produit qu’on parle de la conception, la construction, les tests et les mises à jour du logiciel. En suivant ces recommandations, vous pouvez vous assurer que le produit répond aux exigences strictes de l’industrie.


Qu’est-ce que l'intégrité des données ?

Les recommandations de GAMP soulignent à quel point il est essentiel que les données soient exactes et cohérentes tout au long de la durée de vie du logiciel. Cela inclut la manière dont les données sont collectées, stockées, traitées et récupérées. S’assurer la fiabilité des données signifie que les professionnels de la santé peuvent faire confiance au logiciel pour les aider à prendre des décisions appropriées sans s'inquiéter des erreurs causées par des données incertaines.


Pour atteindre ces objectifs, GAMP® 5 vous guide à travers une approche complète du cycle de vie. Cette approche s'étend de la conception initiale du SaMD à son retrait éventuel, en garantissant que chaque phase du développement et de la maintenance du logiciel respecte des normes de qualité rigoureuses. En procédant ainsi, GAMP® 5 garantit que les SaMD élaborés selon ses recommandations répondent aux normes les plus élevées en matière de sécurité, d'efficacité et de fiabilité.


Adopter une approche basée sur les risques

L'application d'une approche basée sur les risques conformément au GAMP® 5 implique de comprendre que tous les risques ne sont pas identiques. En d'autres termes, il s'agit de déterminer quels sont les risques existants, la probabilité qu'ils se produisent et l'impact qu'ils pourraient avoir. Cela permet d'identifier, d'évaluer et de hiérarchiser les risques et leur impact potentiel sur la sécurité des patients et l'efficacité des produits. Voici les étapes définies dans GAMP® 5 :

  • Identification des risques

  • Évaluation des risques

  • Priorisation des risques


Concrètement, cette approche se traduit par plusieurs activités clés au sein du cycle de vie du développement SaMD. Voici ce que cela implique :

  • Évaluation des risques : Cette analyse minutieuse est nécessaire pour trouver, documenter et évaluer tous les risques. Il s'agit d'examiner ce qui pourrait mal évoluer et comment cela pourrait affecter le logiciel et les patients. En effectuant à cette analyse tôt et fréquemment dans le ce processus de développement, vous gardez une longueur d’avance sur les problèmes potentiels.

  • Adaptation des processus : Une fois l’identification des risques complétés, l’étape consiste à adapter la manière dont le logiciel est développé et testé en fonction des risques identifiés. En cas de risques majeurs, davantage d'efforts sont déployés dans les tests pour garantir un comportement cohérent et conforme aux attentes. Pour les risques mineurs, le processus peut être simplifié. L'objectif est d'adapter le niveau d'effort au niveau de risque.

  • Surveillance en continue : Le développement de logiciels dans l’industrie des sciences de la vie nécessite une vérification et un suivi constant des nouveaux risques, ou changements, au fur et à mesure de l’avancement du projet. Ceux-ci peuvent se traduire par de nouvelles découvertes ou comportements dans ce que le logiciel est censé accomplir. Garder un œil sur ces changements permet de s’assurer que le logiciel n’a pas d’impact sur les patients ou les produits et qu'il fonctionne de manière optimale tout au long de son développement et de sa durée d'utilisation.


Pour illustrer, voici deux exemples :

  1. Un système d'imagerie par résonance magnétique (IRM) Pour un système aussi complexe avec un rôle essentiel dans le diagnostic des patients, l’approche basée sur les risques nécessiterait des tests approfondis par rapport à un large éventail de scénarios cliniques et de données sur les patients. Toute défaillance au niveau de la précision ou de la fiabilité pourrait avoir de graves conséquences, ce qui exigerait une attention accrue et la collecte de preuves.

  2. Application mobile de suivi de la condition physique Une application visant à assurer un suivi général du bien-être présente un profil de risque différent. Même s'ils restent importants, les risques pourraient être davantage axés sur la confidentialité des données et l'expérience de l'utilisateur, ce qui nécessiterait un ensemble différent de stratégies et un examen technique moins approfondi.


Comme vous pouvez le voir, l’approche basée sur les risques préconisée par GAMP® 5, est plus qu'une simple exigence de conformité; c'est un changement fondamental dans la manière dont nous pensons et gérons les risques dans le développement de SaMD. En priorisant les risques en fonction de leur impact potentiel, cette approche assure que la sécurité des patients et la qualité du produit sont au premier plan du développement nous permettant d’avoir accès à des solutions logicielles médicales plus fiables et efficaces.


Excellence opérationnelle grâce à la gestion du cycle de vie

GAMP® 5 souligne l'importance de gérer chaque étape du cycle de vie d'un système. Cela implique une planification minutieuse, l'établissement de directives claires, des tests rigoureux, une gestion efficace de l'exploitation et la mise hors service du logiciel en toute sécurité. Chaque étape est importante et contribue à la qualité et à la performance globales du logiciel. Mais concrètement, qu’est-ce qu’on entend par cette approche ?

L'approche de gestion du cycle de vie définie dans GAMP® 5 englobe plusieurs étapes critiques, chacune ayant une orientation et des objectifs spécifiques:

  • Planification : En premier lieu, on établit le cadre du projet, les buts et les stratégies, jetant les bases de tout le processus de développement. Cette phase est cruciale pour aligner le projet sur les exigences réglementaires et les objectifs d'affaires, assurant que l'approche de développement choisie est à la fois conforme et solide sur le plan stratégique.

  • Élaboration des spécifications : Cela implique de définir les spécifications fonctionnelles, techniques et réglementaires qui serviront de guide pour l'utilisation prévue du système et son développement ultérieur. Il s'agit d'un processus rigoureux qui exige clarté et rigueur afin de déterminer la suite du parcours de développement.

  • Vérification et Validation : La vérification consiste à s'assurer que le logiciel a été construit correctement, conformément aux spécifications, tandis que la validation se concentre sur la confirmation que le logiciel se comporte conformément à l'usage auquel il est destiné. Cette double approche est essentielle pour garantir la fiabilité et l'efficacité du logiciel.

  • Mise en service : Après le déploiement du logiciel, l'accent est mis sur sa mise en service. Cette étape concerne l'utilisation efficace et efficiente du système, comprenant la maintenance, les mises à jour et la formation des utilisateurs. C'est à ce stade que le logiciel démontre sa valeur dans le monde réel.

  • Retraite : La dernière étape consiste à retirer progressivement le logiciel lorsqu'il n'est plus nécessaire ou qu'il est remplacé par une version plus récente. Cette étape comprend la mise en œuvre de stratégies de préservation des données et la garantie du maintien de la sécurité des patients, même lorsque le logiciel est retiré. L'intégrité des données pendant la période de transition est impérative et doit être clairement planifiée et documentée.


Avantages de la gestion du cycle de vie

L'approche basée sur la gestion du cycle de vie décrite dans GAMP® 5 n'est pas seulement une recommandation de procédure, c'est un cadre stratégique qui apporte de nombreux avantages au développement et à la maintenance du SaMD. Explorons ces avantages en détail, complétés par des exemples réels :


Avantage No.1 : Assurer la cohérence et la conformité

L'approche basée sur le cycle de vie exige le respect des normes réglementaires à chaque étape, de la planification à la retraite. Cette cohérence est cruciale dans un domaine où la conformité réglementaire ne concerne pas seulement le respect des exigences légales mais assure également la sécurité des patients.


Prenons l'exemple d'un système de surveillance des patients basé sur le cloud. En suivant l'approche du cycle de vie, l'équipe de développement peut s'assurer que chaque mise à jour ou modification est conforme à l'évolution des réglementations en matière de données de santé, telles que l'HIPAA aux États-Unis, ce qui permet de maintenir une conformité continue.


Avantage No.2 : Faciliter l'amélioration continue

Le modèle de gestion du cycle de vie favorise une culture d'amélioration continue. En incorporant des retours et des apprentissages à chaque étape, le SaMD peut évoluer plus efficacement, répondant aux besoins changeants des utilisateurs et aux avancées technologiques.


Par exemple, un outil de diagnostic piloté par l'intelligence artificielle qui subit des améliorations récurrentes basées sur les données de performance du monde réel peut détecter plus précisément les maladies au fil du temps, en s'adaptant aux nouvelles recherches et découvertes médicales.


Avantage No.3 : Promouvoir l'excellence opérationnelle

Cette approche garantit que l'excellence opérationnelle n'est pas une réflexion après coup mais un objectif central dès le début. En planifiant les besoins et les défis opérationnels dès le départ, le SaMD est plus susceptible de fonctionner efficacement dans des contextes réels.


Par exemple, une application de télémédecine développée selon une approche fondée sur le cycle de vie aura pris en compte non seulement le lancement initial, mais aussi des aspects tels que la formation des utilisateurs, l'assistance et les mises à jour, ce qui se traduira par un fonctionnement plus harmonieux et une plus grande satisfaction des utilisateurs.


Avantage No.4 : Améliorer la qualité du produit et la sécurité des patients

En mettant l'accent sur chaque étape du cycle de vie, de la planification au retrait, l'approche garantit le respect des normes les plus élevées en matière de qualité des produits et de sécurité des patients.


Par exemple, dans le cadre du développement d'un dispositif portable destiné au suivi des maladies chroniques, l'approche du cycle de vie garantit que chaque mise à jour du micrologiciel est rigoureusement testée et validée, ce qui permet de maintenir la sécurité du patient et la fiabilité du dispositif.


Avantage No.5 : S'adapter aux changements du marché et aux évolutions technologiques

L'approche du cycle de vie est fondamentalement dynamique, ce qui permet à votre système de s'adapter aux tendances du marché et aux évolutions technologiques. Cette capacité d'adaptation est essentielle pour rester pertinent et compétitif dans le secteur des technologies médicales, qui évolue rapidement.


Par exemple, avec l'arrivée de nouvelles technologies de cryptage des données, un système de dossier médical électronique qui suit l'approche du cycle de vie peut intégrer ces technologies de manière transparente pour renforcer la sécurité des données et rester à l'avant-garde des cybermenaces.


En intégrant ces principes et des exemples concrets, nous pouvons voir comment l'approche complète de la gestion du cycle de vie dans GAMP® 5 contribue significativement au succès, à la durabilité et à l'impact d'un système dans l'industrie des sciences de la vie.


Conclusion

GAMP® 5 offre une structure essentielle pour la mise en place de systèmes fiables et de grande qualité, tels que les SaMD. Le respect de ces recommandations est essentiel pour s'assurer que les systèmes répondent aux normes les plus strictes en matière de qualité et de sécurité. Cependant, il peut être difficile de comprendre et d'appliquer ces recommandations, en particulier pour les startups et les nouvelles entreprises du secteur des sciences de la vie qui développent des logiciels.


C'est dans ce contexte que les conseils d'un expert deviennent inestimables et que nous nous distinguons ! InnovX se spécialise dans la distribution d'un soutien complet tout au long de ce processus complexe. Qu'il s'agisse de comprendre les nuances de GAMP® 5, de mettre en œuvre ses principes dans votre processus de développement ou de veiller à ce que votre produit réponde à toutes les normes réglementaires et de qualité, nous sommes prêts à vous aider.


Si vous désirez en savoir plus, il nous fera plaisir d’échanger avec vous et de partager nos connaissances. Pour ce faire, cliquez ici ou écrivez-nous directement à info@innnovx.org.



3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page